La mécatronique : « Plus qu’une évolution, c’est une révolution »

Interview de Béatrice Decosse, Dirigeante de l’entreprise POLLUX, Palaiseau (91)

Béatrice Decosse

Pollux conçoit des systèmes de sûreté en s’appuyant sur des fondamentaux : sur-mesure, qualité, fabrication française, service, suivi. Pollux est spécialisé dans les serrures mécaniques et le contrôle d’accès.

Quand et comment la mécatronique a-t-elle fait son apparition dans votre entreprise? 
Où en était la concurrence à cette époque?
Pollux est un fabricant de serrures mécaniques depuis 1929. En 2008, nous avons étudié une demande client au sujet d’un cylindre électronique, qui permet une gestion des accès plus souple et plus puissante qu’un organigramme de clés. C’était évident, nous avions envie de faire partie de cette aventure de la mécatronique. C’est pour avoir la flexibilité et la réactivité nécessaires pour évoluer rapidement que nous sommes restés une société indépendante. Et au fond, nous sommes la preuve qu’une entreprise française, familiale, et qui a plus de 70 ans, n’est pas synonyme d’immobilisme et de tradition… bien au contraire. Nous avions certes des concurrents étrangers qui avaient investi le marché français. Mais nous avions notre place, et c’était le bon moment pour enclencher une nouvelle offre en mécatronique. Pollux est actuellement le seul fabricant français de serrures électroniques à technologie RFID. Lire la suite

L’Internet des objets au service de la gestion de la production et de la maintenance

Internet des objetsL’Internet des objets consiste à intégrer et embarquer des capteurs et systèmes intelligents dans les machines ou divers produits afin que ceux-ci communiquent entre eux. Evolution technologique majeure de par les opportunités d’innovation et de développement qu’elle recèle, l’Internet des objets devrait à terme concerner toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, dans la gestion quotidienne de leurs produits (approvisionnement, gestion des stocks, traçabilité et suivi des produits). Toutes les entreprises artisanales ayant une activité de production ou de fabrication (métiers de bouche, artisanat de production, fabrication de prothèses dentaires, imprimerie, construction et rénovation de l’habitat…), mais aussi de maintenance et d’entretien des machines et des équipements sont potentiellement concernées par ces technologies.

Lire la suite

Les nouvelles technologies d’optimisation de la production : robotique, réalité augmentée, maquette numérique…

Technologies et productionProduire, c’est créer de la valeur ajoutée. Cela nécessite une organisation (politique et méthodes de gestion de production), mais également de la technologie (machines, équipements, logiciels). La performance de la production (coût, qualité, délai) constitue une part déterminante de la rentabilité et du développement de l’entreprise. Les besoins du marché évoluent : l’avenir est aux petites séries avec de nombreuses variantes permettant de personnaliser les produits aux goûts des clients. La production devient plus complexe, plus difficile à optimiser. Dans cette situation, l’homme et son intelligence restent indispensables, mais avec de l’assistance technique. L’opérateur de production du futur est « l’homme augmenté ». Les technologies émergentes, loin de supplanter l’homme au profit de la machine, renforcent son rôle et son action. L’usine du futur est d’ailleurs l’un des 34 plans de reconquête industrielle du gouvernement avec pour mots d’ordre combinaison de technologies, flexibilité, communication, interface homme-machine, intelligence, design. Lire la suite