La récupération de chaleur sur eaux grises : une démarche innovante de sobriété énergétique

Chaleur-eaux-grises«  Les énergies les moins chères sont celles qu’on ne consomme pas et celles qui sont gratuites». Cette tautologie est une règle simple qui n’est pourtant pas toujours mise en œuvre dans la réalité. Aujourd’hui, les énergies gratuites exploitées sont principalement le rayonnement solaire grâce aux vitrages, et la récupération de chaleur aéraulique de l’air vicié grâce aux échangeurs haut rendement des VMC double flux. Ces optimisations visent principalement la réduction des consommations d’énergie liées au chauffage. Alors pourquoi ne pas poursuivre cette rationalisation et l’appliquer aux consommations d’eau chaude sanitaire ? C’est dans cette optique que s’inscrit la récupération de chaleur sur eaux grises (bains, douches, lave linge …). La récupération de chaleur sur eaux grises s’inscrit dans les innovations que les plombiers/chauffagistes devront maîtriser dans un avenir proche afin de se démarquer et être force de proposition.

Principe de fonctionnement

Le principe de fonctionnement de la récupération de chaleur sur les eaux grises est assimilable à la technologie des échangeurs contre-courant. Lire la suite