Le slow made

Depuis le milieu des années 80 apparaissent des mouvements, au sens de groupes de personnes aspirant à des changements (dans le travail, la création, les habitudes, les manières de voir, etc…), qui se baptisent « slow » (c’est-à-dire « lents » en anglais) , qui font du temps, et non de la lenteur, un vecteur de croissance et de développement pour l’économie. Le premier d’entre eux fut le mouvement Slow food, en réaction à l’accélération de l’implantation des fast-foods dans les métropoles occidentales. Le mouvement Slow made est le dernier né des mouvements Slow. Créée fin 2012 en France, cette signature collective signifie : « fait en prenant le temps nécessaire ».  Lire la suite