« Agneau Presto » un concept pour modifier sa gamme de produits et répondre aux attentes des consommateurs

agneauprestoLa consommation de viande d’agneau régresse régulièrement depuis 30 ans du fait de l’évolution des habitudes de consommation : préférence pour des morceaux de viande faciles à préparer, limitation de la consommation de l’agneau aux occasions festives, baisse de la consommation de produits frais au profit de plats préparés et souvent livrés, baisse du temps consacré aux fourneaux. Face à ces constats, les filières ovines française (Interbev Ovins), britannique (EBLEX) et irlandaise (Bord Bia) ont décidé d’unir leurs efforts pour cibler prioritairement les moins de  50  ans en lançant le dispositif « Agneau Presto » en 2008. Le concept « Agneau Presto » veut démontrer au grand public la praticité, la modernité  et la créativité de la viande d’agneau. Il est la signature d’une cuisine facile, rapide et quotidienne, associant des  nouvelles recettes  et des  nouveaux produits, à l’heure où le consommateur est en quête d’originalité mais manque de temps et de savoir-faire culinaire.

Une gamme innovante et originale qui répond aux attentes des consommateurs

L’agneau est souvent proposé sous forme de côtelettes, de gigots ou d’épaules dans les vitrines des boucheries artisanales. Les trois filières ovines ont collaboré avec la CFBCT (Confédération de la Boucherie, Boucherie-Charcuterie, Traiteurs) et son pôle d’innovation, l’ARDATmv (Association de Recherche, Développement et Assistance Technologique pour les métiers de la viande) afin de développer une nouvelle gamme d’agneau à proposer au consommateur.

Le concept de l’ « Agneau Presto » se décrit facilement en quatre points :
- Portion destinée  à 4 personnes au maximum
- A griller en moins de 10 minutes ou à rôtir en moins de 30
- Pas ou très peu de déchets  (gras/os) dans l’assiette
- Agneau issu de France, d’Irlande ou du Royaume-Uni

Sa gamme est un complément de la gamme traditionnelle qui permet de satisfaire les attentes et les besoins de vos clients pour des occasions festives de consommation et des  plats traditionnels (gigot,  navarin…). Elle n’a pas vocation à remplacer ces découpes traditionnelles d’agneau. Elle doit plutôt attirer vers la viande d’agneau une nouvelle clientèle, plus jeune, qui aime cuisiner mais qui n’a pas forcément énormément de temps et ainsi favoriser la consommation de la viande d’agneau, notamment dans les petits foyers.

Un concept adapté aux artisans bouchers

Le concept « presto » est la possibilité pour le professionnel d’adapter son offre en fonction de ses ventes, des préférences de ses clients et des saisons, et de choisir ainsi de valoriser tout ou partie de la carcasse. C’est véritablement une gamme de produits “à la carte” qui est proposée pour la boucherie artisanale.
Il est accompagné d’un guide de recettes conçu spécialement pour la boucherie artisanale : chaque fiche recette détaille la découpe des morceaux sur la carcasse. De plus, la problématique de  la valorisation de la carcasse entière s’est posée : en effet, c’est un enjeu quotidien auquel l’artisan boucher doit savoir répondre pour assurer durablement la pérennité de  son entreprise.
Afin de mettre en place la gamme Agneau Presto, les professionnels doivent suivre une formation d’une journée au cours de laquelle un rappel sur la découpe traditionnelle de l’agneau est fait, ainsi qu’une démonstration de recettes « Presto » complétée de calculs de rendement pour chacune.

Des outils de calcul de rentabilité sont fournis aux professionnel ce qui leur permet de fixer les bons prix et de connaitre la marge.

Une démarche d’innovation marketing

La mise en place de la gamme Presto en entreprise s’inscrit dans une stratégie de diversification de gamme et donc d’attraction de la clientèle existante ou d’une nouvelle clientèle. L’investissement initial est peu coûteux puisque le professionnel doit suivre une formation au cours de laquelle lui seront remis tous les outils nécessaires à sa réussite.
Chaque professionnel doit analyser ses ventes de viande d’agneau afin de valoriser par ce dispositif les morceaux difficiles à vendre.
La découpe étant un peu plus chronophage qu’une découpe traditionnelle, il convient ensuite au boucher de déterminer son prix de vente en utilisant les outils de calcul de rendement fourni lors de la formation. La formation est donc indispensable pour bien comprendre comment obtenir la meilleure rentabilité.
Ensuite, il revient à chaque professionnel d’adapter son offre par rapport à sa clientèle.
Cette offre permet à chaque professionnel de se démarquer de son concurrent en proposant des produits élaborés innovants.


En savoir plus

http://www.agneaupresto.com/
CFBCT
ENSMV
http://www.interbev.fr/

Laisser un commentaire